Orthodontie > La première consultation




 

1. Objectifs de la première consultation

 

ortho1

La première consultation est un moment important pour le bon déroulement de l’ensemble du traitement orthodontique.

Les objectifs de cette consultation sont :

  • Faire connaissance, discuter des attentes et des désirs de l’enfant/adolescent avec ses parents ou du patient adulte
  • Réaliser un diagnostic fonctionnel (mastication, déglutition, élocution, respiration) et esthétique des malpositions dentaires, squelettiques et de l’équilibre du visage
  • Analyser les antécédents médicaux du patient et ses habitudes comportementales ( ex: succion du pouce)
  • Répondre à l’ensemble des questions du patient et de ses parents afin de prendre une décision éclairée au sujet de votre traitement
    d’orthodontie :

    • Bénéfices d’un traitement orthodontique: amélioration des fonctions, de l’esthétique, de l’hygiène bucco-dentaire, diminution du risque d’usure prématurée et de fracture dentaire
    • Différentes options orthodontiques envisageables: traitement avec ou sans extraction dentaire, orthodontie ou orthopédie pour les plus jeunes, avec ou sans chirurgie pour les adultes
    • Différents appareils possibles: appareil amovible, appareil de port nocturne, appareil fixe visible ou invisible,  attaches métalliques ou céramiques
    • Meilleur moment pour la réalisation du traitement: âge de début de traitement, traitement en 1 ou 2 phases
    • Contraintes du traitement: hygiène, alimentation, confort
    • Durée estimée du traitement actif: en moyenne 12 à 18 mois
    • Rythme des consultations de contrôle: toutes les 4 à 8 semaines, la nécessité et le rythme des périodes de surveillance: surveillance de la croissance, de l’évolution des  dents de sagesse
    • Nécessité et intérêt de la contention pour le maintien du résultat
    • Organisation générale du cabinet
    • Honoraires et devis

Afin de compléter et d’individualiser au maximum votre traitement, des examens complémentaires seront proposés pour préciser le diagnostic et permettre d’envisager les différentes options orthodontiques possibles :

  • Radiographie panoramique : dents absentes ou surnuméraires, caries, malpositions dentaires, retard d’évolution des dents définitives
  • Téléradiographies du crâne de profil : malposition dentaire, rapport squelettique entre les mâchoires
  • Empreintes permettant de réaliser un moulage des arcades dentaires
  • Photographies dentaires et faciales

Ces différents examens sont réalisés au sein du cabinet et pourront être renouvellés en cours de traitement pour contrôler l’évolution des déplacements dentaires.

Quelquefois, l’avis d’autres praticiens est demandé, (ORL, chirurgiens maxillo-faciaux, orthophoniste, allergologues) afin d’optimiser les options thérapeutiques, en agissant sur une cause extérieure associée à la sphère stomatologique.

L’obtention d’un résultat conforme aux objectifs recherchés nécessite la coopération, la bonne compréhension et l’accord de tous les participants (patient, parents et praticien). Ceci permet d’aboutir au climat de confiance indispensable au bon déroulement du traitement.

Comme toute démarche médicale, le traitement implique des contraintes, des limites et parfois des risques thérapeutiques, voire des contre-indications. Ces derniers étant bien contrôlés et le patient ainsi bien informé, celui-ci sera placé dans des conditions idéales pour obtenir satisfaction.

Avec ces éléments un diagnostic est établi, une demande d’entente préalable est adressée à votre caisse d’assurance maladie et le traitement peut débuter. Toute demande de traitement orthodontique effectuée avant le seizième anniversaire est acceptée pour une durée de 6 semestres de traitement actif et 2 ans de surveillance pour contention. Au delà, la prise en charge est refusée, à l’exception des grosses anomalies nécessitant une chirurgie des mâchoires.

Chez l’adulte, la sécurité sociale prend en charge un semestre si une préparation orthodontique est nécessaire avant une intervention de chirurgie orthognathique. La présentation du certificat établi par le chirurgien est demandée. Ce semestre n’est pas renouvelable.

 

2. Motifs de consultations chez l’enfant et l’adulte

 

ortho2

Exemples d’anomalies dento-squelettiques

Les motifs de consultations chez l’enfant ou l’adulte sont :

  • Anomalie de positionnement des dents : défaut d’alignement, chevauchement, espace, rotation, retard d’éruption
  • Décalage important entre les mâchoires
  • Succion du pouce ou usage de la tétine après 6 ans
  • Difficultés d’alimentation et d’élocution
  • Difficultés pour l’enfant à respirer par le nez et à maintenir sa bouche fermée
  • Ronflement nocture
  • Anomalie importante de l’harmonie du visage

Face à ces cas de figure, il convient donc d’être attentif et de s’orienter vers un praticien qui pourra apprécier les anomalies de positionnement des dents, le mauvais rapport entre les mâchoires et ainsi envisager un plan de traitement , que ce soit la pose de bagues ou le passage par un appareil amovible.

 

3. À quel âge consulter un orthodontiste ?

 

ortho3

La date de la première consultation chez l’orthodontiste est importante car plus le problème existant est corrigé tôt et plus le traitement à l’adolescence sera léger ou même parfois inutile dans certains cas.

Schématiquement, une première visite chez l’orthodontiste peut se concevoir au moment de la sortie des incisives définitives, soit vers 8 ans. Cette phase de traitement est essentielle. Elle peut être interprétée comme de la prévention. Elle est appelée interception par les spécialistes.

Si cette visite a été omise ou n’a pas dépisté de problèmes, il est conseillé de refaire un bilan au moment de la sortie de toutes les dents définitives, soit vers 12 ans. Ceci peut varier d’un enfant à un autre, d’où le rôle prépondérant du chirurgien dentiste traitant dans le dépistage des malocclusions et des troubles dysfonctionnels.

 

dernière mise à jour : 01.12.2014