Implants Zygomatiques

Les implants zygomatiques offrent une alternative aux patients édentés insatisfaits de leur prothèse amovible (réflexes nauséeux, trouble phonétique, instabilité, inconfort … ), ayant une résorption sévère de l’os maxillaire (mâchoire supérieure), souhaitant une solution fixe avec un protocole rapide sans greffe permettant de retrouver des dents en 24h

Cette technique a été développée dans les années 90 par le Dr Brånemark. Elle consiste à utiliser l’os qui forme les pommettes (os zygomatique) comme point d’ancrage pour le placement des implants dentaires.

Leur taux de succès est élevé (95 à 100 %) et comparable aux implants dentaire classique.

Un implant zygomatique est plus long qu’un implant classique. Il mesure de 3 à 5 cm.

L’os des pommettes est d’excellente qualité, il ne se résorbe pas. Son volume osseux est généralement  suffisant.

Chaque pommette peut recevoir un ou deux implants.

La chirurgie implantaire zygomatique est considérée comme extrêmement complexe, elle nécessite une expérience chirurgicale maxillo-faciale et prothétique élevée.

Avantages:

  • Solution prothétique fixe sans greffe
  • Pose en 24h d’une prothèse fixe provisoire vissée sur les implants 
  • Durée totale de traitement courte: pose de la prothèse définitive à 3 mois (au lieu de 12 mois si greffe)
  • Traitement moins invasif : 1 seule intervention chirurgicale
  • Coût global moins élevé sans greffe

Le bilan pré-opératoire:

Un scanner osseux 3D de vos mâchoires est réalisé pour déterminer le volume osseux disponible de l’os zygomatique et connaître le décalage antéro-postérieur entre vos mâchoires supérieure et inférieure.

Votre occlusion est enregistrée de manière fixe et dynamique pour construire votre future prothèse.

Un bilan photographique est nécessaire pour l’évaluation morphologique esthétique de votre visage et de votre sourire de face et de profil.

L’intervention:

Elle est réalisée sous anesthésie générale (en ambulatoire) ou anesthésie locale.

Les implants sont posés à l’aide d’un guide chirurgical pour limiter les risques opératoires et garantir leur bon positionnement.

Les suites opératoires sont relativement simples. Hématome et œdème peuvent apparaître mais se résorbent généralement en 1 semaine.

Une reprise d’activité normale peut être envisagée à 1 semaine.

Une alimentation mixée est préconisée pendant 2 mois.

L’hygiène locale doit être rigoureuse.

Une gouttière souple de protection nocturne est prescrite chez les bruxomanes.

Contre-indications:

  • Pathologies sinusiennes non traités :

            – inflammatoires (polypose, allergie, maladie systémique)

            – infectieuses (bactérienne ou fungique)

            – tumorales (maligne ou bénigne)

  • Patient immunodéprimé, diabétique…
  • Tabac +++

Les différentes études cliniques ne retrouvent pas d’augmentation significative des pathologies sinusiennes suite à la pose  d’implant intra-sinusien.

La pose d’implant intra-sinusien est possible chez tous les patients asymptomatiques, sans antécédent de pathologie sinusienne, avec un bilan d’imagerie des sinus normal.

Un avis ORL sera demandé avant la pose d’implant intra-sinusien, pour les patients ayant des antécédents de pathologie sinusienne ou des symptômes sinusiens (nez bouché, écoulement nasal, perte de l’odorat, douleurs, éternuement).

Un scanner sinusien anormal contre-indique la pose d’implant.

Faux palais:

Il y a peu ou quasiment pas de faux palais. Le volume de votre prothèse est fonction de la zone de sortie de l’implant.

Plus le décalage osseux antéro-postérieur entre vos mâchoires supérieure et inférieure est important, plus votre prothèse sera volumineuse pour compenser ce décalage.
Volume de prothèse plus important derrière les incisives supérieures pour compenser le décalage entre l’os et la position idéale des dents

Pour les arcades dentaires ayant un faible volume osseux et peu de gencive, l’implant sera placé plus vers le palais pour avoir une meilleure étanchéité de la muqueuse autour de l’implant et ainsi limiter le risque d’infiltration bactérienne à long terme. Dans ce cas, la prothèse pourra s’étendre faiblement dans le palais.

Fausse gencive:

La présence et le volume de fausse gencive sur votre prothèse dépendent de la quantité de perte osseuse verticale de votre mâchoire.

Pour compenser la perte osseuse verticale, une greffe osseuse peut être proposée mais impose plusieurs interventions, une durée allongée et un coût supplémentaire.

Le rajout de fausse gencive sur la prothèse est une alternative simple et esthétique. La jonction prothèse/gencive doit être plus haute que la lèvre au sourire pour ne pas être visible.

ligne verte : jonction prothèse/ gencive
ligne rouge : position de la lèvre au sourire

Tarif:

Le coût d’une réhabilitation d’arcade complète avec implants zygomatiques varie en fonction de la complexité de la situation clinique de départ et débute à partir de 12000€.